Comment bien réussir son état des lieux ?

Vous êtes nombreux à fréquenter notre agence actuellement pour rechercher un logement en location. Une fois que la perle rare est trouvée, et que le bail est signé, vient le moment tant attendu de la remise des clés. Mais avant cela, il vous faudra réaliser un état des lieux de votre logement.

L’état des lieux est le document qui permet de comparer l’état du logement à l’entrée puis à la sortie du locataire. Le décret 2016-382 du 30 mars 2016 a défini les éléments obligatoires qui doivent figurer  sur un état des lieux d’entrée ou de sortie. Ce document doit être le plus factuel et exhaustif possible. C’est sur cette base que le propriétaire pourra retenir une partie du dépôt de garantie si des dégradations ont eu lieu en cours de bail. Il est donc important, dans l’intérêt de toutes les parties, que l’état des lieux soit réalisé le plus rigoureusement possible. Voici les conseils de l’agence SMI-SMG pour réussir votre état des lieux d’entrée ou de sortie de votre logement :

1) Etre présent à l’état des lieux d’entrée ou de sortie.

L’état des lieux est établi de manière contradictoire, c’est-à-dire que le propriétaire (ou l’agence immobilière qui le représente) ainsi que le ou les locataires doivent être présents lors de sa signature.

S’il reste possible de se faire représenter par un proche en cas d’impossibilité d’assister à l’état des lieux d’entrée, nous vous conseillons d’être présent. On n’est jamais mieux servi que par soi-même !

2) Etre le plus minutieux possible.

Soyez minutieux et détaillez le plus possible lors du remplissage de votre état des lieux. Cela évitera de possibles malentendus en cours de bail, et vous aurez un document complet et objectif à comparer lors de la sortie du logement, qui aura été signé par les deux parties, donc indiscutable. En particulier :

  • Prenez le temps d’examiner chaque pièce pour éviter de devoir y retourner.
  • Examinez l’état des sols, murs et plafonds pour noter la moindre tâche, fissure ou mauvais état.
  •  Examinez l’état des portes, des serrures et des fenêtres.
  • Relevez les compteurs d’eau/gaz/électricité
  • Testez la robinetterie et les sanitaires pour voir s’il n’y a pas une fuite ou du tartre qui empêcherait le bon écoulement de l’eau.
  • Vérifiez les installations électriques, de gaz et le fonctionnement des radiateurs.
  • Testez l’ensemble des interrupteurs.
  • Privilégiez un professionnel de l’immobilier équipé d’une application pour réaliser l’état des lieux sur tablette. Des photos seront ainsi annexées à l’état des lieux, ce qui permettra d’éviter tout contentieux à la sortie du logement.

3) Etre attentifs aux détails

Certaines choses peuvent être parfois oubliées à l’état des lieux d’entrée, et être sujet à des contestations à la sortie. Alors pensez bien :

  • A vérifier l’état de nettoyage de certains éléments en hauteur comme les VMC ou les grilles de ventilation.
  •  Si vous avez un balcon / une terrasse, n’oubliez pas de préciser si elle est nettoyée ou non.
  • Idem pour les équipements d’électro ménager. N’oubliez pas de vérifier l’état de propreté du four, du lave-vaisselle ou de la hotte de cuisson.
  • Vérifiez aussi votre clé de boîte aux lettres, et l’état de celle-ci.

4) La possibilité d’ajouter certains éléments

L’état des lieux doit être fait au moment de la remise des clés au locataire. À la suite de sa signature, vous avez 10 jours pour demander des modifications, si vous constatez par exemple des vices ou défauts qui n’avaient pas été spécifiés. Par exemple, si certains équipements électroménagers n’avaient pu être testés car il n’y avait pas d’électricité dans le logement. Nous vous conseillons de faire vos remarques par email, ce qui vous permettra de conserver une traçabilité. Lors du premier mois de la période de chauffe, vous pouvez aussi demander à ce que soit modifié l’état des lieux pour tout ce qui concerne les éléments de chauffage.

5) Si vous n’êtes pas d’accord avec l’état des lieux proposé

Si vous n’êtes pas d’accord avec votre propriétaire ou l’agence immobilière qui le représente, vous n’avez pas l’obligation de signer l’état des lieux d’entrée ou de sortie qui vous est proposé. Vous pouvez faire appel à un huissier de justice, dont les frais seront partagés avec votre bailleur.

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Plus d'articles